3 éléments pour s’initier en Business Intelligence

Par Elauïne BERNARD

Le terme Business Intelligence (BI) est utilisé pour désigner l’ensemble des méthodes et outils technologiques qui utilisent les données existantes dans l’objectif de fournir des informations susceptibles de rendre la prise de décision plus efficace et plus rapide. Au fil des années, ces techniques et outils ont été perfectionnés pour améliorer l’atteinte de cet objectif et ceci dans une sphère de plus en plus large. En effet, à sa naissance en 1958, la Business Intelligence concernait un nombre réduit de secteurs d’activités. Elle était exploitable que par des personnes ayant de grandes compétences en informatique. Et les coûts d’acquisition des outils de Business Intelligence étaient très élevés à l’époque. Aujourd’hui, en 2021, la BI est utilisée dans quasiment tous les secteurs d’activités. Elle peut être utilisée par toute personne ayant un niveau de compétence adéquat dans les logiciels de base.  Et un ensemble d’outils de Business Intelligence sont disponibles gratuitement sur le web. Alors, qu’attendez-vous pour vous initier à la Business Intelligence ?

Importance de la BI

L’explosion technologique des années 2000 a fait monter en flèche la performance de la BI. Depuis lors, le nombre d’entreprises qui intègre la Business Intelligence dans leurs stratégies de décision ne cesse d’augmenter. Pour quelles raisons la BI est-elle autant sollicitée par les entreprises? Dans quels secteurs d’activités se trouvent les entreprises qui utilisent le plus la BI ?

Pour quelles raisons la BI est-elle autant sollicitée par les entreprises ?

Toutes les entreprises ont au moins cet objectif en commun : « Mieux se positionner sur le marché et réaliser les meilleurs profits possibles ». Avec la BI, l’entreprise peut plus facilement et plus efficacement prendre des décisions en ce sens. Les méthodes et outils de la BI permettent entre autres de : se renseigner sur la situation interne et externe de l’entreprise, d’étudier les tendances sur le marché et d’anticiper les prochaines décisions, d’identifier ses points forts et ses points faibles, de cibler les situations les plus urgentes, d’effectuer des simulations pour trouver des solutions possibles à un problème et de détecter la solution la mieux adaptée.

Dans quels secteurs d’activités se trouvent les entreprises qui utilisent le plus la BI ?

En 2018, en France, environ 70% des entreprises utilisaient la BI dans leur processus de décision. En 2020, environ 20 milliards de dollars ont été investis en Business Intelligence dans des entreprises à travers le monde. Les principaux secteurs d’activités qui justifient ces chiffres sont : le Marketing, la Télécommunication, l’Industrie, la Distribution, la Banque et l’Assurance.

Dans la section suivante, nous allons faire le point sur le fonctionnement de la Business Intelligence.

 Fonctionnement de la BI

Comme nous l’avons mentionné tantôt, la BI est constituée d’un ensemble de méthodes et d’outils. Il s’avère donc indispensable de savoir combiner les méthodes adéquates aux outils appropriés. C’est surtout la bonne coordination de ces deux éléments qui fourniront rapidement des informations pertinentes et utiles à la prise de décision.

Les principales méthodes utilisées en BI

Les différentes méthodes s’intègrent dans un processus ordonné qui se déroule en 4 grandes étapes

Étape 1 : Collecte

Cette étape consiste à rassembler toutes les données nécessaires pour fournir les informations susceptibles de vous orienter dans la prise de décisions. Il est indispensable d’identifier au préalable la ou les source(s) de données. Généralement, ces données proviennent de différentes sources et se trouvent sous différentes formes. Donc, on doit d’abord extraire les données des différentes sources. Ensuite, on formate et on nettoie ces données. Finalement, on les regroupe.

Étape 2 : Stockage

Cette étape est moins dense que la précédente. Il s’agit en fait de procéder au stockage des données regroupées. Cette étape est particulièrement importante car c’est une base spéciale qui assure le stockage des données, les prédisposant ainsi à la distribution pour une exploitation future conformément aux outils de Business Intelligence.

Étape 3 : Distribution

A l’étape 3, la base de données est rendue accessible pour être exploitée au besoin.  A ce niveau, on assiste déjà à une première forme d’exploitation des données. En effet, à cette étape les données peuvent être distribuées à des fins de visualisation, de storytelling et autres.

Étape 4 : Exploitation

Cette étape est la dernière ligne droite. Il s’agit de pousser l’exploitation des données à son ultime niveau. On procède en ce sens à différents types d’analyse. On peut alors rechercher des insights, repérer les tendances, analyser des scénarios et effectuer des analyses multidimensionnelles.

Maintenant, nous allons voir les principaux outils de la Business Intelligence.

Les principaux outils de la Business Intelligence

Les 4 étapes précitées sont généralement exécutées au moyen des outils suivants :

            ETL

Les outils ETL (Extraction Transform Load) désignent des logiciels qui assurent l’extraction de données en provenance de sources différentes et qui en effectuent les transformations nécessaires pour pouvoir les stocker dans la base de données décisionnelle.  Voilà pourquoi l’étape de collecte est assurée par les outils ETF.

Data Warehouse

C’est une base de données relationnelle. Comme son nom l’indique, elle joue principalement le rôle d’entrepôt. En effet, c’est la data Warehouse qui assure le stockage des données collectées. Et en tant que base de données relationnelle, elle est accessible au moyen des requêtes. Elle se situe évidemment au niveau de l’étape de stockage.

Outils statistiques

Les outils statistiques permettent entre autres de mesurer et d’évaluer. Ils sont utilisés à l’étape de distribution et à l’étape d’exploitation. Assez souvent, lorsque l’on procède à l’exploitation des données, les logiciels exécutent les tâches de manière automatique et renvoient les résultats sous formes d’indicateurs statistiques. Certaines fois, ces indicateurs nécessitent des connaissances particulières en statistique pour être interprétés correctement avant de soumettre les résultats finaux aux décideurs.

Reporting

Il s’agit d’une présentation des données collectées et stockées sous une forme simplifiée et compréhensible. Généralement, on retrouve le reporting à l’étape de distribution. Les tableaux de bord sont les principaux outils de reporting.

Tableaux de Bord

C’est un instrument d’aide à la décision qui est surtout utilisé pour évaluer la performance. Cette performance est évaluée en fonction d’indicateurs prédéfinis. Les Tableaux de Bord sont des éléments très présents au sein du processus décisionnel. On les retrouve principalement dans la visualisation de données et dans le storytelling. D’où leur présence à l’étape de distribution.

Datamining

La datamining regroupe un ensemble d’outils permettant d’explorer les données stockées dans la data Warehouse. Elle se consacre alors à extraire les informations pertinentes au sein d’un vaste ensemble de données. Ainsi sont détectés les insights, les tendances, etc. On retrouve donc le datamining à l’étape d’exploitation.

OLAP

OLAP (Online Analytical Processing) fait référence à un ensemble de logiciels permettant d’effectuer une analyse rapidede données multidimensionnelles. OLAP est particulièrement utilisé pour détecter les tendances et créer des scénarios.

Dans la partie suivante, nous allons voir les valeurs ajoutées apportées par la Business Intelligence.

Les valeurs ajoutées apportées par la Business Intelligence

Il est fort probable que vous ayez l’habitude de répondre à au moins un de ces types de demande en information sans pourtant recourir à la BI. Alors, que gagnez-vous à laisser tomber vos habitudes pour adopter la BI ?

La collecte de données

Avec la technique de collecte BI, on peut se permettre de considérer toutes les sources de données pertinentes car on a les moyens nécessaires pour les exploiter. De plus, les outils BI permettent d’automatiser les 3 phases de collecte de données. Ceci présente un double avantage : aller plus rapidement et réduire les risques d’erreur.

Analyse

Avec les méthodes et outils BI, on peut effectuer une grande variété d’analyses et ceci de façon très raffinée. Ce qui permet d’améliorer la précision des informations fournies. Et encore une fois les outils BI automatisent les phases des analyses.

Visualisation

Elle représente l’une des plus grandes forces de la BI. Elle est tout à fait spéciale car elle donne vie à la présentation. Une visualisation réalisée avec les outils BI permet de regarder les résultats suivants les critères d’intérêt de la personne qui les visualise. Donc, deux personnes peuvent sélectionner sur leur ordinateur un même graphique en même temps et voir afficher deux images différentes sur leur écran. Les critères d’intérêt vont faire toute la différence.

Agir en temps réel

Les outils de BI permettent de disposer d’un système de mise à jour automatique.  La base de données spéciale qui a été stockée à l’étape de collecte est automatiquement modifiée à la moindre modification dans les données sources. Ainsi, lorsque les décideurs regardent les informations, ils prennent leurs décisions en fonction de ce qui se passe à l’heure actuelle et peuvent agir, de cette façon, en temps réel.

La Business Intelligence regroupe un ensemble de processus et d’outils qui permettent de collecter des données provenant de sources diverses, les analyser et en tirer des informations pertinentes à la prise de décision. Ce processus décisionnel comprend 4 grandes étapes : la collecte, le stockage, la distribution et l’exploitation. Ces différentes étapes sont supportées par des outils clés tels que : ETF, Data Warehouse, Tableaux de Bords et OLAP. Une bonne combinaison des techniques et outils de Business Intelligence permet de profiter de ces différents avantages tels que : une collecte et une analyse de données majoritairement automatisée, une visualisation vivante des données, des possibilités d’agir en temps réel. En 2021, la Business intelligence s’ouvre à tous les secteurs d’activités et offre des outils avec des interfaces assez simples à utiliser. Alors, l’heure n’est-elle pas de s’initier à la Business Intelligence ?

Cet article vous a-t-il apporté quelque chose ?

Vous pouvez nous répondre en commentaire. Vous pouvez également aimer l’article et le partager.

Par Elau

Je trouve que chaque jour est une opportunité pour créer et apprendre. Seul, nous pouvons avoir de grande vision. En équipe nous pouvons réaliser les grandes visions. Apprenons, Créons et Réalisons ensemble pour progresser jour après jour.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s